21 août 2017

Dans 5 ans, Google est votre principale agence de voyage !

Back to the Future of Google Travel

Dans le cadre d’une formation au référencement naturel que j’ai assurée auprès d’un grand groupe du voyage cette semaine, je me suis livré à un petit exercice de prospective sur le futur de Google et des voyages en ligne. Bien entendu, l’exercice est purement intellectuel et les hypothèses sur l’implication du moteur américain dans le domaine des vacances sont nombreuses…

Voici toutefois un petit scénario de travail sur ce à quoi il faut peut-être s’attendre de la part de Google dans les années à venir :

  1. Vous ne référencerez plus des sites Web…
    Depuis la sortie de sa Recherche Universelle en 2007, Google donne de plus en plus d’importance aux données géographiques. Le référencement, naturel ou payant, n’est plus seulement l’indexation de pages Web dans un moteur, mais l’indexation de lieux réels dans la base de données Google Places. Dans 5 ans, les acteurs du tourisme ne référencerons plus leur site Web, mais directement leurs hôtels ou résidences dans une base de données centralisée !
  2. Les internautes ne viendront plus sur votre site pour avoir des informations pratiques !
    Via sa base Google Places, Google affiche déjà sur ses pages des informations telles qu’adresses ou numéros de téléphones. Dans le futur, la liste des informations affichées directement sur Google grandira pour inclure les catégories d’établissement, les horaires d’ouverture des boutiques, les menus des restaurants… Plus de raison de se rendre sur le site d’un voyagiste si les informations recherchées sont purement pratiques !
  3. L’opinion des voyageurs comptera de plus en plus !
    Google synthétise d’ores et déjà les opinions que les voyageurs laissent sur Tripadvisor, Qype, Hotels.com… pour donner une note globale à certains établissements sur Google Places. Non content d’afficher cette information pour les internautes aujourd’hui, Google utilisera sans doute ces données dans le futur pour mettre en avant les hôtels les mieux notés et utiliser la qualité des prestations comme donnée de positionnement dans ses résultats.
  4. Google est le prochain Tripadvisor !
    Lancé en fin d’année 2010, l’application Google Places disponible sur iPhone permet aux mobinautes de noter directement un établissement dans la base de données de Google. Allant plus loin que l’agrégation des données d’autres services, Google peut facilement se construire sa base de données d’avis et de notes d’internautes et utiliser, encore une fois, ces qualifications pour trier ses résultats. Dans 5 ans, le principal vecteur d’opinion sur vos services sera Google !
  5. Google vendra des billets d’avion en ligne

    Si le rachat d’ITA par Google, démarré mi-2010, est confirmé, Google pourra facilement mettre au point un système lui permettant de vendre directement des billets d’avion sur ses pages de résultats. Le moteur possède d’ailleurs déjà des outils permettant la recherche accélérée d’horaires et de tarifs de vol. La brique de réservation du billet n’est qu’une petite étape dans la mise en place du service !
  6. Google deviendra votre principal revendeur dans 5 ans…
    Une fois le système de vente de billets d’avion en place, rien n’est plus facile via des partenariats ou des rachats, de dupliquer celui-ci à la réservation de nuits d’hôtels ou de voyages complets ! Dans 5 ans, Google peut devenir votre principal revendeur sur Internet, rassemblant dans un service unique la recherche d’information, la comparaison des offres, la consultation des avis de votre réseau social proche ou éloigné et la processus final de réservation : Google Travel est né !

Bien entendu, tout cela n’est qu’une suite d’idée et d’anticipations sur les pas que fait aujourd’hui Google dans le domaine du tourisme en ligne…

Se dirige-t-on vers ce scénario ? ou vers un autre ? et dans ce cas, lequel ? A vous d’imaginer le futur !

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.

7 Comments

  1. Votre démonstration est juste. Il manque toutefois une brique qui va faire du bruit dans le cadre du développement du m-tourisme. Avec facebook deals, les opérateurs vont pouvoir afficher des offres commerciales géolocalisées et les proposer aux clients facebook. Google et Facebook ensemble, une armée de choc !

  2. Concernant l’hôtellerie, est-ce que vous pensez que Google aura l’ambition de se lancer en tant que pure player ? Certains acteurs sont présents depuis de nombreuses années et ont une expertise que Google n’a pas. Sachant que Google préfère racheter que créer quand elle n’a pas l’expertise (exemple ITA ou Android), n’auraient-ils pas chercher à racheter un acteur dans l’hôtellerie si ils voulaient devenir pure player ?

    Récemment Google a lancé une fonctionnalité sur Google Maps, qui permet de faire apparaitre le prix d’une nuit pour chaque hôtel, en confrontant les tarifs des différentes centrales de réservation. Le prix du référencement pour ces centrales rapportent énormément d’argent, Google a-t-il un intérêt à se priver de cette manne qui tombe sans effort ?

    Je pense que si Google devient un pure player hôtel il va tuer la concurrence. Et un seul canal de distribution pour un hôtel crée une dépendance particulièrement risquée.

  3. Bonjour François,

    Très vrai cet article. D’ailleurs, les points 1 à 4 ne sont d’ors et déjà plus des pronostiques, Google « imposent » aux infomédiaires (sites d’avis, comparateurs…) et aux agences en ligne d’utiliser ses snippets pour référencer correctement leurs contenus dans Google place (avis, prix…).

    Cependant, pour les points 5 et 6, j’émettrais quelques réserves. Google n’a jamais vendu quoi que ce soit et cette piste interférerait avec la philosophie de Google de toujours mieux répondre aux internautes (il ne serait définitivement plus neutre).

    Je pense plutôt qu’il pourrait jouer un gros coup en proposant de nouveaux modes de recherche. En effet, actuellement comment faites-vous pour comparer les billets des compagnies régulières qui inclus repas et bagages avec ceux des low-cost ? Ou encore si vous souhaitez faire un parcours complexe avec plusieurs stop soit vous passez par votre agence de voyage off line, soit vous passez des heures sur internet car aucun site ne compile correctement et au meilleur prix les billets de plusieurs compagnies

    Des pistes à suivre, non ?

  4. Bonjour Julia

    1-Je partage votre point de vue sur les résa complexes. Du reste notre association conseille en ce cas aux consommateurs de s’adresser à une agence physique.

    2-Vendre en ligne n’est pas un problème en soi, par contre inévitablement la vente de produits touristiques génère du SAV. Je vois mal l’intérêt de Google à gérer des litiges qui terniraient son image.

    3-La vente simultanée de 2 prestations touristiques est considérée comme un voyage à forfait. Selon le code du tourisme la responsabilité de plein droit de l’opérateur est engagée dans ce type de négoce. Je doute que Google veuille assumer cette contrainte.

    Cordialement

    alexis Selinger
    http://www.associationsosvoyages.com

  5. Salut François,
    Comme le souligne Mathieu, on est plusieurs à aller dans ce sens, et moi aussi, j’avais un exercice de préz un peu globale sur le monstre Google en évoquant Google Travel alias Troogle (http://www.etourisme.info/article/1304/big-google-is-watching-you).
    Néanmoins, le travel est une source importante de revenus pour Google en terme de pub, et en plus des observations citées dans les commentaires ci-dessus, pas sûr qu’il soit plus rentable de se lancer sur ce marché en tuant de fait la poule aux oeufs d’or.
    Autre point que je soulevais, Google ,’a pas le « gêne » social, et se plante régulièrement sur ce sujet. Certains commencent d’ailleurs à évoquer que Facebook+Bing+Yahoo pourraient mettre à mal la suprématie de Google. Qu’en penses-tu ?

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Tweets that mention Dans 5 ans, Google est votre principale agence de voyage ! -- Topsy.com
  2. Google agence de voyage | Demeures de Terroir

Les commentaires sont fermés.

Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...