22 juillet 2017

Périgord noir, entre forteresses et gastronomie

Saint-Amand-de-Coly

On a l’impression que tout à déjà été dit sur le Périgord Noir, tant la destination est populaire depuis de nombreuses années. Pourtant, entre la ville médiévale de Sarlat-la-Canéda et les grottes ornées de la vallée de la Vézère, le pays regorge de petits villages et de bijoux cachés que nous vous proposons de découvrir.

Pays de forteresses

Si le patrimoine du Périgord Noir est extrêmement riche, on a envie pour une fois de s’arrêter sur ses châteaux et ses forteresses. Point incontournable, au nord de la vallée de la Vézère, le château de Hautefort est impressionnant tant par sa taille que par la qualité de sa restauration. Chef d’oeuvre de l’architecture classique, sa visite libre permet d’admirer l’un des plus beaux bijoux de la région. Ne manquez pas au passage les jardins et la vue étonnante sur la campagne alentours.

Saint-Amand-de-Coly

Plus au sud, l’abbaye fortifiée de Saint-Amand-de-Coly en surprendra plus d’un. Son imposant clocher-donjon étonne au coeur d’un petit village parfaitement préservé et estampillé « plus beau village de France« . Pour continuer l’étonnement, faites également un détour par les jardins du Manoir d’Eyrignac au nord de Sarlat. Petit coin de paradis, ces jardins à la française mis en scène depuis plus de 40 ans vous permettent de prendre l’air entre labyrinthes, pièces sculptées et bassins. Une visite des plus agréables pour toute la famille.

Point culminant d’un séjour en ailleurs, la Roque Saint-Christophe domine abruptement la vallée de la Vézère. Ancienne forteresse troglodytique, servant d’habitation aussi bien à la préhistoire qu’au moyen-âge, la falaise abrita près de 1500 personnes au cours de la guerre de Cent ans et possédait sa propre église et même des étables. Le lieu propose désormais des reconstitutions de l’habitat de l’époque et des démonstrations de la machinerie qui permis au moyen-âge une installation durable de l’homme. Une visite impressionnante qui permet de découvrir un lieu unique en France.

L’inévitable pause gastronomique

On ne termine pas un article sur le Périgord et la Dordogne sans parler gastronomie. Pays de la truffe et du foie gras, le pays de Montignac regorge de bonnes adresses et de tables incontournables. On vous en propose deux qui sortent un peu des sentiers battus :

le Petit Léon à Saint-Léon-sur-Vézère

  • Le Petit Léon, un petit restaurant de Saint-Léon-sur-Vézère (15 minutes au sud de Lascaux) vous propose de manger à l’ombre des parasols au milieu d’un jardin. Pas de chichis, un service rapide et surtout une carte sublime où sont travaillées avec soin les spécialités locales. Le coup de coeur de la région.
  • Côté producteurs, même si la région regorge de petites boutiques, on retiendra surtout la ferme des Charnaillas aux abords de Montignac qui propose une quantité variée de produits locaux (foie gars, canard mais également conserves de cèpes en saison) avec un accueil très souriant. A noter que la ferme fait également chambre d’hôtes.

Quelques liens pour en savoir plus :

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.
Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...