11 décembre 2017

Une idée pour construire sa notoriété, brique par brique…

J’imagine que si vous êtes sur ce blog, vous êtes un peu geek. Juste un peu. Et que vous êtes un minimum familier avec cette culture ? Sinon, ce n’est pas grave.

Vous connaissez bien entendu Lego, le célèbre jouet danois ? Mais connaissez-vous la série Lego Architecture ?
Petite histoire. La marque Lego a entamé depuis plus de 10 ans une segmentation très précise de son catalogue, en vue de toucher des niches de public précises. Cette segmentation fonctionne à la fois sous forme de thématiques (moyen-âge, City, Lego Friends…) mais également sous forme d’une incroyable stratégie de franchises, dont Star Wars est sans doute l’élément le plus représentatif. Et le plus grand succès…
Dans cette optique, Lego a créé en 2008 une gamme Lego Architecture mettant en scène des monuments du monde réel, reproduit avec la plus grande précision possible suivant les échelles.

La gamme se décompose en deux séries, les « Landmarks » proposent des figures iconiques de l’architecture mondiale (Empire State Building, tour penchée de Pise…), la série « Architect » propose les créations de grands architectes contemporains (Frank Lloyd Wright surtout, dont Falling Water et le logis de l’Imperial Hotel de Tokyo, mais aussi Le Corbusier ou Mies Van der Rohe…). La gamme s’adresse avant tout à une cible adulte (16 ans et plus chez Lego), sans doute plutôt cultivée… pas tant par la complexité des modèles mais surtout par la thématique et la présentation retenue (boîtes noires, forcément labellisées Prestige…). Bref, un produit parfaitement conçu. Comme souvent chez Lego.

Où est-ce que je veux en venir ? Vous allez voir. Avec cette gamme, Lego qui était déjà une marque à résonance mondiale, s’offre une ouverture dans le domaine « culturel ». Plus encore que la montée en âge de sa clientèle que Lego maîtrise à coût de licences, Lego se dote d’un Serious Game. Pas de figurines, Lego Architecture n’est pas un jouet, c’est du modélisme. Et c’est surtout un formidable outil de notoriété naturelle à destination d’une cible CSP+ et cultivée !

Pensez plutôt. Chaque territoire, à une certaine échelle, peut s’enorgueillir d’avoir un monument iconique, une réalisation architecturale unique. D’instinct, mon cœur s’oriente vers l’architecture du XXe siècle et je pense à la Villa Majorelle de Nancy, le palais Stoclet de Bruxelles, la villa Carvois de Croix ou encore aux créations du Corbusier de Firminy. La liste peut être extrêmement longue. La mise en avant d’un de ces monuments dans la gamme Lego Architecture permettrait de toucher un public mondial, et promouvoir non seulement un patrimoine mais également un territoire auprès d’un public de choix ! Je ne vous ai pas dit ? Chaque modèle Lego Architecture est accompagné d’un livret très complet présentant et détaillant le monument reproduit ! Qui a dit « Guide Touristique » ?

Maintenant, comment faire cela pratiquement ? C’est un défi… Lego, en bon gestionnaire, est assez insensible aux idées de partenariats et aux « influences » extérieures sur la définition de ses gammes. Inutile d’entrer dans ces considérations. En revanche, via un programme de User Generated Content / Crowd Funding nommé Cuusoo, Lego s’engage à étudier sérieusement la production en série de tout modèle ayant reçu plus de 10 000 soutiens en ligne. Une misère quand on parle de la promotion d’un territoire…

Il ne reste donc qu’à concevoir un modèle, le soumettre, mobiliser une communauté et espérer ainsi une retombée de promotion internationale sur votre patrimoine architectural !

On se lance quand ?

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.
Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...