26 avril 2017

#InstantsV, Voyages-SNCF réconcilie transports et spectacles…

Voyages-SNCF.com présentait hier en conférence de presse sa toute nouvelle offre digitale : les InstantsV. C’est une idée qui traîne dans la tête de beaucoup d’acteurs du voyage depuis pas mal de temps, mais qui n’avait jusque là jamais été concrétisée de manière industrielle. Et ce n’est pas si mal que ce soit VSC qui se soit tapé le boulot, connaissant le sérieux et la capacité d’exploitation du digital de l’agence.

Je m’étends peu sur le concept, il est présenté partout depuis hier, et il est plus que limpide. Les InstantsV, c’est simplement regrouper en un seul endroit la billetterie de transport et celle des spectacles, et donc offrir la possibilité de réserver son concert en province et son billet de TGV sans jongler sur 2 sites différents. Pratique.
La réalisation, de ce qu’on peut en juger sur les démonstrations est digne de tout produit VSC : un choix simple de spectacle, la proposition d’une liste de transport associés (cohérents avec les horaires du spectacle, et au meilleur prix) et un achat groupé en un seul clic. Simple encore une fois.

L’offre est large et scindée en 5 catégories : concerts, sport, expositions/musées, festivals, parcs d’attraction. De quoi satisfaire de nombreux clients.

La prouesse, surtout technologique, se loge plus dans le back-office que dans l’interface fournie aux internautes. L’ensemble du système InstantsV tient en une market-place commune entre France-Billets (groupe FNAC) et VSC et dans la possibilité d’agréger sur cette market-place de multiples offres émanent de partenaires historiques, ou non, des deux groupes. Personne n’a cherché à réinventer les choses et c’est réellement le partage de savoir-faire entre un professionnel des spectacles et un professionnel du voyage qui fait que le modèle peut fonctionner. Il y a donc encore de l’espoir pour contrer les technos américaines avec du bon sens français ;-)

Après, c’est une question de mutation de marché. Le transfert des grandes vacances vers les courts séjours n’est plus à démontrer, près de 75% des Français partent en « week-end » quelle que soit la forme que prenne ce week-end. Voyages-SNCF repose sa stratégie sur une étude Harris Interactive montrant que 65% des français ont déjà renoncé à un spectacle en raison des difficultés de transport, et entend bien conquérir ce marché : objectif 10% de nouveaux voyageurs d’ici à 2017 !

Après ça, les défis restent immenses pour la plateforme. Tout d’abord, celle-ci ne tiendra pleinement ses promesses que si le catalogue d’offres s’étend au maximum, à la fois en termes de spectacles (salles, concerts, sports…), mais également en termes de transports (pour l’instant, l’offre se limite aux grandes villes et aux liaisons TGV). C’est la richesse de l’offre qui fera son attractivité, plus encore sur ce secteur des loisirs…
Ensuite, ce sont également les services annexes qui seront attendus, et notamment l’hôtellerie (VSC y travaille, mais revenir d’un opéra en province à 23h ça reste galère) et les transports locaux – le fameux « dernier kilomètre » avec les itinéraires ou les transports en commun. Mais sur ce point, Voyages-SNCF a prouvé qu’il avait des idées en tête avec MyTripSet.

Bref, l’offre est révolutionnaire en termes de marché, de facilité d’utilisation, et promet de belle évolution dans les mois à venir. A suivre !

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.
Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...