28 avril 2017

le Brand Content appliqué à la restauration : savoir raconter ses différences

Petit écart pour passer du monde du voyage à celui de la restauration, même si ces univers sont siamois. Je profitais d’une escale à Lyon le mois dernier pour découvrir le meilleur restaurant Pakistanais de la ville : le Karachi. Pour évacuer tout de suite la critique culinaire, l’adresse située à deux pas de la Part-Dieu est très bonne et permet de découvrir à prix abordable la gastronomie du sous-continent indien.
Mais ce n’est pas le sujet. Le Karachi cultive sa différence dans le paysage chargé de la gastronomie lyonnaise. C’est annoncé dès la vitrine de l’établissement : aucun alcool n’est servi au sein de l’établissement par souci d’authenticité. La cuisine pakistanaise s’accompagne très bien de boissons locales, pas besoin de la dénaturer à coup de Beaujolais.

Tout ca ne resterai qu’un « parti pris » si le Karachi ne prenait pas le temps, dans sa carte, de raconter son histoire :

le Karachi, bel exemple de Brand Content appliqué à la restauration
Un chef d’origine Pakistanais, qui fait ses armes dans quelques établissements prestigieux d’Europe, avant de se lancer un dèfi : Ouvrir un « vrai » restaurant traditionnel à Lyon. L’adresse a depuis été récompensée de nombreuses fois, mais la façon de présenter cette histoire rend le lieu différent et d’autant plus authentique. Le vrai sens du Brand Content : savoir raconter ses différences.

L’adresse pour la peine :

Le Karachi
206 rue Garibaldi
69003 LYON
réservation au 04 78 95 49 23

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.
Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...