26 avril 2017

Ces 2 choses que je reproche à la campagne #madeinItaly

Vous l’avez forcément vue si vous êtes un usager du TGV ou des transports en commun de Paris ou Lyon. L’Office Italien du Tourisme a lancé ce printemps une grande campagne sur le slogan made in Italy. Grandes affiches, très beaux montages, belles photos… la campagne reprend tous les canons de la promotion de destination touristique. Parmi les photos, on retrouve un peu de clichés (le petit port méditerranéen… mais pas les grands atouts traditionnels de la destination comme Rome, Florence ou Venise…) et un peu d’inattendu (très belles photos des Dolomites entre autres…), mais toujours dans un rendu photographique impeccable. On sent bien dans les choix photo que l’Italie veut promouvoir le tourisme rural et sortir un peu de sa carte postale des vacances romaines. Un peu plus moderne en somme.

borghi
marelaghi
natura vacanzaattivabenessere

Les visuels s’accompagnent d’une présentation rapide de la destination, là aussi hors clichés, avec une promesse de « toujours plus » pour vos vacances, et un relais de l’exposition universelle de Milan en 2015. Une petite communication événementielle bien venue, d’autant qu’elle est auréolée de modernisme. En phase avec un public urbain.

expo2015
culturacittaarte
Un sans faute donc ?
Presque. Il y a deux choses qui me chagrinent quand je vois la campagne. Deux choses qui font que la campagne, pour belle qu’elle soit, ne me semble pas si moderne et intégrée que ça…

  1. L’Humain. C’est un choix, mais la campagne de promotion manque cruellement d’humanité. Les cartes postales et les belles photos sont certes efficaces, mais il me semble qu’à l’heure actuelle, il est compliqué de ne pas valoriser une destination à travers ses réceptifs. Pas de promesse d’expérience, d’accueil… même les photos sont étrangement inhabitées, ou habitées uniquement de touristes… C’est un choix, mais qui me semble assez contraire à l’image de l’Italie dans l’imaginaire européen, et surtout assez… daté.
    Mais tout le monde ne voyage pas pour les rencontres, soit !
  2. La projection. Quelles belles photos encore une fois ! Mais quel manque de mise en avant des territoires. C’est surtout frappant sur les photos urbaines pour lesquelles mon imaginaire voyage beaucoup : où est-il ce port de pèche aux façades colorées ? Comment m’y rendre pour mes prochaines vacances ? Rien, aucune légende sur les affiches. Le site de support lancé pour l’occasion – italy.travel – n’offre pas plus d’aide. Impossible de transformer la séduction de la campagne d’affichage en initiation d’un voyage. L’Italie peut me donner envie, mais si je ne sais pas par ou commencer mon voyage, je ne passerai certainement pas 5 heures à rechercher une photo dans Google… ni même 5 minutes. Dommage.

Pourtant, les usages sont là. Les ciblages sont là. Les budgets aussi, certainement. Il ne semble manquer qu’un peut de réflexion pour faire de cette campagne un programme de promotion global, et une véritable invitation au voyage. Au lieu de cela, une simple campagne « à la Papa« . De l’autre côté des Alpes aussi, il serait temps de faire la révolution…

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.

3 Comments

  1. Je suis tombé sur ces affiches samedi dans le métro et je me suis fait les mêmes remarques. Quel dommage qu’il n’y ait aucune légende et que le site passerelle soit si .. inutile .. C’est justement en recherchant les lieux correspondant aux images que je suis tombé sur cet article, au passage bien tourné ! Merci pour la confirmation sur les Dolomites :)

  2. Au cas où, si certains cherchent, du bas vers le haut : Ascoli Piceno, Milan, Alpes Italiennes, Dolomites, La Pelosa – sardaigne, Vernazza – Cinque Terre.

    Je me suis fait cette réflexion aussi, c’est dommage pour les territoires mis en avant dont certains peu connus et qui ne vont guère gagner en notoriété du coup…

  3. Nous proposons des voyages photo en Ligurie (le petit port de pêche coloré), une région qui ne se limite pas à ce petit port mais qui recèle effectivement plein de trésors pour la vue, la culture et les loisirs (marche, gastronomie, musées…)
    Page Facebook « Stages et voyages photo »: vous ne serez pas déçus

Les commentaires sont fermés.

Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...