26 avril 2017

Les 4 choses à retenir du Séminaire Raffour Interactif pour le marketing digital

Et comme tous les ans, j’ai assisté avec énormément d’attention à la présentation du baromètre sur les Nouvelles Tendances de Consommation Touristiques et Tourisme en Ligne par le cabinet Raffour Interactif. Et comme tous les ans, la journée fut très riche en enseignements et en interventions de qualité. Avec un coup de coeur particulier pour Hélène Abraham de la compagnie aérienne Hop!, Serge Laurens de Transat Vacances et Laure Mosseron du Futuroscope.

Guy Raffour, sa vie son oeuvre !
Un résumé complet de la journée serait extrêmement long à détailler tant les différentes présentations sont denses et riches d’information, aussi vais-je me concentrer sur ce qui intéresse la majorité des lecteurs de ce blog : le e-Tourisme. C’est la seconde partie de l’étude de Guy Raffour qui permet de tirer le plus d’enseignements sur ce secteur, et sur les habitudes de d’utilisation et de consommation des médias numériques des touristes français. On en retiendra 4 éléments cruciaux pour définir vos futures stratégies de promotion touristique sur les supports digitaux :

  1. L’utilisation du Net dans la préparation des voyages est en progression constante depuis plus de 9 ans. Sans surprise bien entendu, ce sont en 2013 plus de 62% des français partis en vacances qui ont utilisé le Net pour la préparation de leur séjour… Si vous vous demandiez encore si le Web était utile, il serait temps de vous secouer !
  2. La réservation en ligne (sans aucun outil extérieur) de tout ou partie du voyage, concerne elle 45% des français partis en long séjour marchand. Soit un taux de conversion (réservant / préparant) de 73%. C’est dire si l’information trouvée sur le Net est convaincante !
    Au final, le eTourisme représente plus de 30% du eCommerce français, soit 12,4 milliards d’Euros.
  3. 20% des français partis ont utilisé leur smartphone pendant leur séjour, cela reste faible en chiffre, mais important si on considère la relative « jeunesse » du support. La préparation vaut en priorité pour le transport (35% sont concernés), l’hébergement puis la consultation de guide ou la réservation d’activités sur place.
  4. Les réseaux sociaux traditionnels sont eux assez boudés en phase de préparation des vacances. S’ils peuvent contribuer à fournir de l’information pratique, ils ne sont concrètement utilisés que par 20% des français partis en voyage, en majorité pour consulter les avis des amis ou de la famille. La place des professionnels – privés ou institutionnels – et l’impact des réseaux sociaux sur les pratiques du voyage restent encore en grande partie à définir !

Baromètre Raffour Interactif 2014, conférence du 17 juin 2014

Qu’est-ce qu’on tire comme conclusions, en général, de cette journée de conférences ? Tout d’abord que le marché du Travel sur internet est mature, et très complexe. L’ensemble des analyses du Cabinet Raffour Interactif, que je vous souhaite de consulter, montrent des comportements qu’il est indispensable de prendre en compte pour qui veut cibler jeunes, seniors, urbains, CSP+ et comprendre leur comportement face aux vacances. C’est une carte postale très précise du comportement touristique, qu’il est indispensable de mettre en face des données de fréquentation ou d’usage de ses sites Web pour mieux comprendre son marché.

D’un point de vue du numérique, Guy Raffour en livre d’ailleurs une analyse très intéressante sur l’utilité du canal :

l’Internet fixe et mobile accentue sa place comme un canal majeur d’informations, de communication et de transaction pour ce secteur. Sa progression témoigne de l’adéquation du media internet au secteur : préparation au moment souhaité, sans se déplacer, 24h sur 24, en consultant des contenus multimédia, avec un accès en temps réel aux disponibilités et aux réservations.
Ce media mondial interactif affranchit du temps, de l’espace et de la distance. Le voyage virtuel précède le réel.

Mais surtout, que les tendances de fond du tourisme restent : les critères de départ et de choix restent toujours liés à l’imaginaire et à l’économie du foyer. Sans ces deux données, impossible de concevoir ses vacances. Au delà des prix et des usages, le besoin de partir, et de s’imaginer partir reste omniprésent chez les Français. Et ce quelle que soit la destination ou le moyen retenu. La meilleure promotion touristique, comme le disaient conjointement les Gîtes de France, Transat et NetBooster, cela reste de partager des contenus et des valeurs. 

Pour ceux qui voudraient accéder à l’ensemble des données du baromètre, je rappelle que le CD-ROM comprenant l’ensemble des chiffres sera disponible dans le courant de l’été. La matière présentée vaut largement l’investissement (690 € HT) : les supports de présentation du 17 juin, le Baromètre annuel (115 questions), une étude sur les comportements des clients de l’aérien, un mémorandum e-tourisme juridique, une synthèse de 6 mois de veille sectorielle ainsi que des extraits d’une étude auprès des Agents de voyages.

PS : avec mes sincères excuses à Guy Raffour pour la diffusion maladroite de cette actualité hier. le travail réalisé par son Cabinet est gigantesque et d’excellente qualité, je vous invite donc fortement à vous procurer les documents du baromètre pour que la réalisation de ce type d’étude reste possible !

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.
Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...