28 avril 2017

Apple Watch, quels grands enjeux pour le monde du voyage ?

Le grand événement technologique de la semaine dernière était sans conteste la KeyNote de rentrée d’Apple et la présentation attendue de l’iPhone 6 – et de ses déclinaisons – et de l’iWatch, la montre connectée signée Apple. Je ne reviendrai pas sur les caractéristiques techniques de deux nouveaux devices de l’univers Apple. Celles-ci sont disponibles sur des milliers de sites et de blogs. Et c’est loin d’être l’essentiel.
Il fallait quelques jours et pas mal de lecture pour commencer à analyser l’impact de ces annonces, notamment sur des secteurs industriels entiers. Ce qui est certain, c’est que comme l’évoque brillamment Philippe Méda (Merkapt), Apple n’est plus seulement en train de sortir des produits, mais des écosystèmes technologiques qui changent radicalement notre relation aux outils. L’inclusion de iPay dans les dernières versions de l’iPhone en est un brillant exemple !

Il serait donc intéressant de s’amuser un peu avec le business de l’iWatch et de se demander comment, au-delà des applications, celle-ci peut changer la relation des professionnels du tourisme avec leurs clients.
Tout d’abord, les faits : la révélation de l’iWatch s’est accompagnée de deux annonces de partenariats structurants. Le groupe hôtelier Starwood qui s’est clairement affiché lors de la KeyNote :

iWatch - Starwood
L’aperçu donné pendant la conférence laisse clairement penser que Starwood se dirige vers une utilisation de l’iWatch comme clé dématérialisée. C’est un mouvement de fond dans l’hôtellerie : certains hôtels des Caraïbes annonçaient des tests de bracelets connectés la semaine dernière, le groupe Hilton lançait en juillet dernier un chantier de mise en place de serrures connectées dans l’ensemble de son parc hôtelier. Starwood ne fait ‘que‘ suivre, mais avec un partenaire industriel de choc !

l'application iPhone Hilton
L’autre partenariat annoncé est celui d’American Airlines qui est décidément très présent sur la scène médiatique pour cette rentrée. Pas d’aperçu de l’application du côté de la compagnie aérienne, il faudra attendre un peu pour en savoir plus. Mais l’ensemble des experts du secteur technologiques s’accordent à penser que l’application AA servira avant tout de Boarding Card virtuelle, raccourcissant considérablement les délais et démarches d’embarquement sur les vols domestiques américains. C’est en effet l’hypothèse la plus probable.

D’autres partenariats et applications devraient bien entendu être annoncés dans les semaines qui viennent. Apple est un pôle d’attractivité évident pour les acteurs du voyage, comme l’est Google pour ses futurs développements liés à Android L.

Et si on se penchait sur les réels bénéfices de l’iWatch pour l’industrie du voyage ? Car si de grandes structures comme Starwood et American Airlines investissent le device, ce n’est certainement pas uniquement pour le confort du client final ! L’iWatch est un produit passionnant pour deux raisons : sa connexion permanente et sa facilité d’utilisation. L’iWatch est un produit qui touche à l’intime, au transparent, et permet d’avoir des informations « naturelles » sur l’utilisateur. C’est enfin un device qui s’intègre complètement au réel et peut en ce sens multiplier les interactions avec le monde physique.

Vous voyez où je veux en venir ? Non ?
La Data.

Les bracelets connectés Disney
Pour moi, le coeur du business de l’iWatch sur le secteur du Travel est la Data. C’est d’ailleurs l’un des plus grands défis de toute l’industrie des loisirs depuis 18 mois. Qu’on me permette de faire le parallèle avec les expérimentations de DisneyLand dans ses parcs américains. Le géant américain des loisirs utilise depuis un an des bracelets connectés comme pass, coupe-file et moyen de paiement dans certains de ses parcs. L’idée pour Disney est de fournir un service plus rapide et naturel pour ses visiteurs, mais surtout de collecter des données sur l’usage des attractions et des consommations au sein du parc.
L’iWatch joue sur la même corde.

Imaginez un peu les usages de Starwood avec son application « clé de porte ». Sur une cible technophile, qu’on imagine du coup haut-de-gamme et business – et donc fidèle – Starwood peut connaître facilement les heures d’arrivée, de départ, les consommations annexe de chaque client. Et embrayer ainsi des boucles de communication personnalisées en fonction de ses usages : les clients arrivant systématiquement tard se verront sans doute offrir le room-service. Les clients arrivant dans l’après-midi en weekend auront des informations sur le bar de l’hôtel… Toute data collectée sur les usages réels des clients permet d’entrer dans ce fameux Marketing de Personnalisation qu’on évoquait la semaine dernière : personnaliser messages et offres en fonction des comportements afin d’améliorer les paniers moyens, mais également la satisfaction et la fidélité à long terme.

Apple iWatch
L’iWatch, plus qu’un service, est à terme un collecteur de données réelles qui permettra une connaissance plus pointue du client, et en conséquence une relation commerciale plus intime avec lui, et plus génératrice de business. C’est tout l’enjeu des objets connecté au global, et les possibilités réelles dépassent encore l’imagination. Une mutation de plus, et qui s’annonce passionnante !

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.

Les commentaires sont fermés.

Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...