22 juillet 2017

Les 5 révolutions qui vont changer la publicité sur le Web

Pas de grandes prophéties. Pas de grandes gigantesques révélations. Ne vous inquiétez pas, il est plus question ici d’une prise de conscience que d’une véritable lame de fond… Toutes les analyses et toutes les études tendent à prouver que la publicité sur le Web est en train de changer drastiquement. Avant que 2015 ne commence, et pendant que certains bouclent leurs budgets, il est temps de revenir sur 5 révolutions qui vont définir vos campagnes publicitaires, pas plus tard que demain !

  1. Une croissance sans fin du support vidéo ?  Les chiffres sont là. La croissance de la consommation vidéo sur le Net semble ne jamais devoir s’arrêter et les spécialistes de la publicité prévoient plus de 30% de croissance publicitaire sur ce secteur. Au fur et à mesure que le paysage de consommation des médias change, l’offre publicitaire doit s’adapter. Le risque ? Un tarissement des annonceurs, car les moyens à mettre en jeu pour une production vidéo de qualité sont sans commune mesure avec celles de la publicité classique. Une porte d’entrée trop contraignante ?
  2. Le suivi du consommateur, sur tous terminaux ! On parlait ici même d’Atlas, la nouvelle technologie de Facebook, il y a quelques semaines, et de sa capacité à suivre et cibler l’internaute sur l’ensemble de ses périphériques. Facebook ne jouera pas seul longtemps sur ce créneau : Critéo annonce déjà des technologies similaires pour ses bannières de retargeting, et Microsoft déploie ses identifiants uniques sur l’ensemble de ses plateformes, y compris Xbox. Imaginez donc quand dans un futur très proche on pourracibler une même personne, suivant son historique de consommation, aussi bien sur sonsmartphone que sur sa télévision connectée. Vertigineux !
    Kpsule
  3. La fin programmée des bannières… Les bonnes vieilles bannières IAB sont-elles en train de vivre leurs dernières heures ? Impossible d’être catégorique, mais les formats riches et les opérations spéciales semblent bien les pousser vers la sortie… Un format publicitaire comme Kpsule, même s’il existe depuis quelques années, permet d’envisager d’autre méthodes de diffusion publicitaire, basées sur le partage de contenu et non plus sur un simple affichage de bannière. L’émergence de formats intégrés comme Ligatus ou OutBrain dessinent depuis quelques années les formats publicitaires du futur, moins évidents et plus difficiles sans doute à distinguer des contenus classiques. Suivez les annonces d’un groupe comme Prisma pour voir ce qui va arriver aux supports traditionnels.
    Le Figaro Partner
  4. L’émergence d’une publicité de contenu. C’est un corollaire important de la disparition des bannières, la publicité de contenu est en pleine expansion. Qu’on l’appelle Native Advertising ou qu’elle prenne simplement la forme de « dossiers éditoriaux », la mise en place de formats publicitaires engageant est une pratique de plus en plus courante. Parmi les exemples les plus parlants, les dossiers montés depuis le début de l’année par Hyatt dans les pages Partner du Figaro font figure d’exemple. Un support et une cible en totale adéquation avec la clientèle naturelle d’Hyatt, et un contenu vidéo et texte de qualité, dans la droite ligne éditoriale du site. Une intégration réellement réussie. La publicité digitale du futur tiendra sans doute aussi de la communication et des relations presse. Les frontières entre tous ces moyens de promotion vont se brouiller irrémédiablement ..
  5. Et d’autres façons de mesurer la performance. Conséquence de ces nouveaux formats ? On ne pensera bientôt plus la publicité en termes d’affichage ou de clic, mais en termes d’engagement. Qu’est-ce qu’un engagement ? Un interaction poussée avec l’univers de la marque : un follow, une visualisation de vidéo, une consultation de contenu, une visite… A y réfléchir, seule ses actions ont de la valeur. Les modèles actuels de YouTube (paiement de la publicité vidéo au visionnage de plus de 30 secondes) ou de Twitter (paiement pour toute action réalisée sur une card) pourraient très rapidement faire des émules !

Vous le voyez, ces 5 tendances ne datent pas d’avant-hier et le paysage qu’elles dessinent peut se deviner depuis de nombreux mois. Et les bonnes vieilles recettes du CPM et des bannières classiques vont encore fonctionner un petit bout de temps… Mais certains annonceurs devraient bien prendre en compte ces mutations avant de signer leurs prochaines campagnes de Branding sur le net. Il est bientôt temps de réfléchir autrement !

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.
Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...