21 août 2017

Contenu : Voyages-SNCF.com donne la paroles aux destinations

L’idée n’est pas réellement nouvelle ni révolutionnaire, sa mise en application a – déjà – un peu plus d’un mois. Voyages-SNCF, premier portail de voyage en France, a décidé d’ouvrir sa porte aux institutions du tourisme et de laisser ces dernières s’exprimer sur son portail.

Hexago
Le projet est en fait la conclusion, temporaire, du projet HexaTourisme/HexaGo qui avait fait couler pas mal d’encre en 2011. Ce dernier avait pour objectif de donner de la visibilité aux offres touristiques des régions et des départements, via un moteur de recherche « inspirationnel ». Une promesse du type « Dites-nous ce que vous cherchez comme weekend (calme, actif, gourmand, familial…) et nous vous dirons quelle destination en France correspond à vos attentes« . HexaTourisme devait regrouper des offres d’hébergement ou de séjour des institutions françaises, voire proposer un moteur de commercialisation de la destination France dans son ensemble. Gros projet donc.

Il semble que les équipes de Voyages-SNCF aient légèrement revu leur copie sur le sujet, et surtout leur méthode d’approche des institutionnels. Le projet sorti ces dernières semaines des cartons de VSC a moins d’ambition commerciale, mais plus d’ambitions éditoriales. Ce sont des guides de séjour que le portail propose aux institutions de créer. En fait, chaque ville, département, région, a la possibilité d’ouvrir sur Voyages-SNCF.com un mini-portail dans lequel il peut publier des contenus qui lui sont propres et bénéficier de liens vers ses pages officielles.

Lyon
Le modèle semble « gagnant/gagnant » :

  • Les institutions gagnent de la visibilité, et a priori de l’audience. En effet, VSC peut se targuer d’être la première audience voyage en France et de mettre en avant la Destination France comme personne. L’audience est donc des plus affinitaires avec la promotion des régions. Reste à voir si l’audience de Voyages-SNCF.com est bien en phase d’inspiration dans sa relation aux voyages. Le déplacement en train est avant tout une commodité, souvent vers une destination connue et régulière. Quelle place pour un contenu d’inspiration dans cet environnement ?
  • Côté Voyages-SNCF, le bénéfice est évident : contenu quasiment « gratuit » permettant de servir une stratégie SEO ou Social Media dans un secteur extrêmement concurrentiel. L’assurance d’un contenu de qualité, voire certifié par les destinations, et surtout en rapport direct avec les dessertes ferroviaires du portail. Bref, que du bon. La question de l’usage de ces contenus semble presque anecdotique face aux bénéfices structurels attendus.

Reste que VSC veut depuis un an mettre en place une politique de diversification de son offre, et d’élargissement de son image au delà du train. Les ventes digitales de billet de train atteignent, mécaniquement, un plateau et le mobile ne pourra pas croître de façon régulière très longtemps. A VSC donc de « provoquer » du voyage en remontant vers les phases d’inspiration du voyageur. C’était déjà la stratégie sous-jacente à la sortie des Instants-V en début d’année. On ne peut qu’encourager le groupe à soutenir cette innovation.

Reste à savoir si la symbiose Institutions/Voyagiste prendra. L’approche est déjà plus conciliante que celle d’un Pierre & Vacances ou d’autres acteurs français qui envisagent de préempter la destination France. Ici, les intérêts convergent dans un secteur du travel en crise, mais pour que le produit réussisse, il lui faut suffisamment de destinations présentes et un vrai gain de business. Deux objectifs qui ne seront remplis que si chacun des acteurs y trouvent leur compte !

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.
Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...