21 août 2017

NOW : Booking.com lance son offensive sur mobile

Le mobile est décidément le terrain de jeu des géants du tourisme. Et c’est Booking.com qui est le dernier à avancer ses pions. Coup de maître avec Booking NOW, disponible pour l’instant sur iOS pour le marché américain et bientôt sur Android et en Europe.

Booking NOW entend palier au dernier marché que Booking n’arrivait pas encore à adresser : l’ultra dernière-minute. On l’avait évoqué il y a quelques mois, ce marché de opportunistes ou des retardataires était jusqu’ici exploité par quelques start-ups ambitieuses. Parmi celles-ci, VeryLastRoom semblant la plus prometteuse.
L’application Booking NOW va sans doute calmer tout le monde sur le marché. Reposant sur l’immense catalogue d’hébergements du comparateur, l’application veut relever le défi de la réservation en 2 clics. En gros : vous êtes coincé quelque part ? NOW vous géolocalise, connaît vos goûts et vos contraintes en fonction de votre historique de réservation, et vous propose les hôtels les plus adaptés, libres à proximité. Affichage simple de l’argumentaire : note, localisation, prix et photos doivent réussir à vous convaincre et à réserver…

Booking Now Screenshots
Une petite vidéo explicative, produite par Booking.com, aide à visualiser au mieux le concept :

L’arme est de taille ! Booking.com n’avait pas encore fait de pas différenciant sur le mobile, et les promesses de la personnalisation et de la rapidité de réservations sont des arguments imparables sur la cible Smartphone. Peu d’acteurs peuvent rivaliser sur ce côté pratique aujourd’hui sur mobile. Et c’est de toutes façons la force de Booking depuis sa création !

La campagne de publicité qui va supporter le produit est tout aussi étonnante de la part de Booking.com. On le sait, les comparateurs et OTA restent habitués à des prises de parole un peu ternes en publicité. Trivago et sa mise en avant des fonctionnalité de son moteur en sont l’exemple le plus flagrant.
Pour NOW, Booking se lance cette fois dans la mise en scène et démontre pourquoi utiliser sa nouvelle application sera toujours mieux que d’aller dormir chez sa grand-mère.


On ne peut s’empêcher de penser également que cette campagne est également une attaque en règle contre l’économie collaborative et airbnb. Sur un air de « Dans un hôtel, il n’y a pas de mauvaises surprise », Booking.com pointe du doigt la non-normalisation de l’hébergement chez l’habitant.
Même si l’univers concurrentiel entre airbnb et Booking.com est loin d’être aussi simple, c’est de bonne guerre.

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.

1 Comment

  1. Cela paraissait tellement évident que l’on se demande pourquoi ils ne l’ont pas fait avant. Difficile sans doute de courir plusieurs lièvres à la fois avec aussi Booking Suite (le logiciel de gestion de site web et marketing hôtelier).

    L’intérêt de VeryLastRoom et consorts reste quand même les prix cassés à la dernière minute. Certes Booking dispose d’un catalogue sans équivalent mais si les prix ne varient guère à la dernière minute, les pionniers peuvent encore se différencier et exister.

Les commentaires sont fermés.

Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...