22 août 2017

Comment l’impression 3D vient au secours du marketing

Et si l’impression 3D révolutionnait le marketing du voyage ? L’exemple qui sert d’inspiration à ce billet n’est pas véritablement issu du monde du Travel, mais il reste admirablement orchestré. Le fabricant automobile Sköda propose, dans le cadre de la promotion de sa nouvelle Fabia, une impression en 3D des futurs modèles.

L’opération se nomme Print My Fabia, simplement, et fonctionne à la façon d’un configurateur automobile classique. La Sköda Fabia est un modèle de voiture personnalisable (en couleur, et un peu en design… à l’image des DS de Citroën ou de la Captur de Renault), et permet donc à chacun de posséder sa propre version du véhicule. Sköda a ajouté une étape à la configuration classique d’un véhicule : l’impression 3D. Avant de valider le modèle, le client a la possibilité de commander un modèle réduit de son véhicule configuré, en même temps qu’un essai réel de conduite. Sköda a d’ailleurs mis en scène son impression 3D de façon très professionnelle, via un petit film institutionnel : 

La mécanique fonctionne très bien avec l’industrie automobile. C’est à la fois ludique – parfait pour les voitures – et hautement valorisant – on reçoit un modèle personnalisé. La campagne pourrait s’adapter à tous les acteurs du commerce physique, comme les fabricants de rééditions de meuble ou d’objets déco.
Qu’en serait-il pour le Voyage ?  On pourrait sans peine imaginer une opération similaire à partir du moment où un voyage devisé – ou commandé – est suffisamment personnalisé ou exceptionnel : voyage de noce, trekking, grand incentive commercial ? A la commande, comme on reçoit aujourd’hui un petit guide de séjour, le futur voyageur pourrait recevoir une impression 3D présentant sa destination – palmier, monument, costume typique – comme premier souvenir de son séjour. L’attention aurait son charme.

ETFS - 201502 - 3D Knee Defender
Pour l’instant, les applications de l’impression 3D apparaissent doucement dansle secteur du boyage. Et l’expérience la plus concrète serait finalement la mise à disposition gratuite de modèles 3D de Knee Defenders, ces petits bouts de plastiques empêchant de trop pencher son siège dans les cabines d’avion. Pratique interdite dans nombre de compagnies… Ce n’est pas encore du marketing, mais on pourrait tout de même imaginer que cela préfigure une façon révolutionnaire de faire ses valises. Ça reste à suivre !

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.
Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...