28 avril 2017

Eric Fréchon : « Twitter me fait me sentir plus proche des gens qui aiment mon travail. »

Les réseaux sociaux sont en train de modifier profondément la façon dont communiquent les entreprises. Entre relations publiques traditionnelles et réincarnation de l’entreprise, il apparaît évident que le digital pousse à une nouvelle façon de communiquer… qui transforme profondément la façon de penser des entreprises et des dirigeants incarnant. A titre d’exemple, la restauration et l’hôtellerie de luxe font se poser quelques bonnes questions sur le rôle de la communication, la relation aux internautes et le retour de l’humain au coeur du digital. Synthèse rapide, avec en cadeau le témoignage d’Eric Fréchon !

Si les affinités de l’hôtellerie de luxe avec les Twitter, Instagram et Pinterest ne sont plus à démontrer, la remise en avant de la table est plus récente, et plus emblématique encore du potentiel de séduction des réseaux sociaux. La tendance est plus que forte : suivez les comptes Twitter des principales chaînes de luxe dans le monde – Mandarin Oriental, Loews, Peninsula… – et vous n’échapperez pas à la mise en avant de quelques assiettes ou de plats emblématiques de leurs restaurants.

MGM Grand Las Vegas
La démarche est légitime et logique. Les hôtels haut-de-gamme se doivent de proner l’excellence dans tous les domaines, et la table fait forcément partie de cette excellence. Partager des photos de ses plats, de leur générosité ou de leur dressage, c’est partager encore une fois l’excellence du travail effectué au sein de l’établissement. Au même titre qu’une photo des chambres, les photos du restaurant et de ses plats contribuent à renforcer l’image de luxe de l’établissement. D’où cette mise en avant régulière de plats ou de desserts.

Peninsula Paris
L’étape suivante, c’est quoi ? Au delà de montrer des plats, aussi beaux soit-ils, et de copier le gimmick de communication du papier glacé, certains établissements ont choisi de raconter une histoire et de plonger l’Internaute dans les coulisses du rêve. A l’image du Marriott County Hall de Londres qui présente régulièrement ses arrivages de produits frais. L’idée en communication est encore une fois simple. 

Eric Fréchon sur Twitter
A ce besoin de communication s’ajoute parfois l’initiative d’un chef lui-même. Eric Fréchon, triplement étoilé et chef entre d’autres d’Epicure, le restaurant du Bristol à Paris, a créé son compte Twitter et avoue l’animer par lui-même au même titre que son compte Instagram et Facebook.
« Ce compte me permet de partager mon quotidien, les moments de création, les coulisses d’Epicure… Il ouvre les portes de mon restaurant aux personnes qui apprécient mon travail.«  On est bien dans l’ouverture des coulisses et dans la création de proximité. Twitter est pour les chefs – et plus généralement pour les palaces – un moyen de créer de la proximité avec ses fans et clients. Au départ, le compte d’Eric Fréchon servait avant tout à montrer les plats et nouvelles créations, et « plus récemment des photos des équipes qui sont habituellement dans l’ombre mais sans qui [il] ne serait rien ». Les réseaux sociaux se muent d’un outil de promotion à un outil de valorisation du travail de chacun. Sans entrer réellement dans la mesure de la « performance » réelle des messages diffusés. « Twitter est avant tout un jeu pour moi« , confirme le chef.

Eric Fréchon Equipe 02
 

Eric Fréchon Equipe 01
A l’heure ou l’on parle énormément de Transformation digitale, et pas toujours à raison, il est intéressant de voir l’image que donne Eric Fréchon de son utilisation de Twitter : « Twitter me fait me sentir plus proche des gens qui aiment mon travail et ce contact plus direct est très agréable. » Loin du digital, les réseaux sociaux servent à remettre la relation humaine au coeur du métier, et à renouer des liens entre les chefs et leur public. Preuve ultime ? Les quelques témoignages diffusés ici ont été au départ récolté grâce à Twitter !

La présentation des coulisses crée de la proximité, faire pénétrer l’Internaute dans les cuisines renforce l’affinité et entretien la légende de l’établissement. Le Follower a l’impression, en suivant le compte de l’hôtel et en accédant à ces messages, de vivre des instants privilégiés. Et ainsi, on entretient ainsi le mythe du restaurant et du Palace. C’est un fait.
Mais au delà de ça, la ré-appropriation de la communication par les équipes elles-mêmes – ici par Eric Fréchon sur Twitter – fait bien plus qu’entretenir le mythe.
Elle crée plus que de la proximité, elle crée du lien entre une entreprise et son audience. Parce que la prise de parole d’un chef va plus loin dans l’engagement et dans la valorisation des équipes que celle d’une simple marque. Remettre de l’humain au coeur de toute communication, ce ne serait pas ça finalement la révolution digitale ?

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.
Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...