11 décembre 2017

La Californie travaille à la promotion participative de sa gastronomie

Direction la Californie cette semaine ! On y parlera pas nouvelles technologies ou disruption, mais promotion « gastronomique ». L’état le plus cool des USA a en effet lancé en début d’année une campagne de promotion de ses meilleures tables qui mérite qu’on s’y attarde un peu.

L’opération s’appelle California Dream Eater et se compose principalement d’une mini-série vidéo. Le pitch est très simple : un ambassadeur de la gastronomie – gourmand, bon vivant, un peu décalé et rock’n’roll – visite régulièrement des restaurants de l’état et partage sur Youtube ce qu’il y trouve de meilleur.

En général, le scénario est assez établi : présentation générale de l’établissement et mise en avant DU plat star de l’adresse. Des vidéos très courtes, mais extrêmement bien mises en scène grâce à charisme – et à la garde robe – du commentateur – Chase Ramsey, acteur confirmé – ainsi qu’au aux insertions graphiques et au mode de témoignage direct envers le spectateur. Bref du beau travail.

Le dispositif est complété d’une présence modérée sur les réseaux sociaux : un compte Instagram permet de suivre l’opération en photo, de retrouver des photos et les adresses des établissements visités. Jusque là, rien d’autre qu’une belle orchestration.

California Dream Eater on Instagram
Mais Visit California a réussi à aller légèrement plus loin dans l’interaction avec son public. Les restaurants visités par Chase Ramsey ne sont en effet pas choisis au hasard, la liste est établie grâce aux suggestions des internautes sur Instagram. La visite au Bacon & Butter a ainsi été suggérée par @julieshockley, et d’autres visites sont le fruit de shortlists fournies par les internautes.

La mise en en avant du patrimoine gastronomique est à la mode, et surtout aux USA. On fera sans problème le parallèle entre l’opération de Visit California et les vidéos diffusées par Marriott depuis l’automne dernier à la recherche des meilleures perles gastronomiques des grandes métropoles américaines :

Visit California réussit toutefois à aller plus loin que Marriott, non pas dans la qualité de réalisation mais dans l’interaction avec les internautes. On prend comme exemple et on attend qu’une capitale de la gastronomie française comme Lyon embauche son Dream Eater ?

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.
Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...