22 août 2017

Interfaces touristiques, du neuf dans la recherche

Et si on reparlait un peu des interfaces de recherche touristique ? On avait découvert il y a un an des interfaces ouvertes ou semi-ouvertes comme celles de ZapTravel ou de la station de ski de Val Thorens. Le sentiment de liberté et de personnalisation des éléments était plutôt grisant.

En 2015, l’idée de la recherche libre a été abandonnée a peu près partout. Seuls les mastodontes que sont Booking.com, Tripadvisor ou Airbnb peuvent imaginer donner ce sentiment de liberté à leurs utilisateurs. Et encore, en usant de moultes astuces d’autocomplétion et de guides. Pour les autres, le risque d’être déceptif est trop grand.
Alors, quelles sont les tendances et les exemples à retenir. Et surtout les écueils à éviter ? Deux exemples à analyser :

La Marne, ses idées séjour et son Champagne

Le département de la Marne a sorti à la fin du mois d’Août un site dédié à ses courts séjours : JeBulle.com. Sous le jeu de mot du titre se cache une interface inspirationnelle assez maline.

ETFS - 201509 - Inteface Bulle
L’internaute qui arrive sur ce site est invité à saisir 4 critères de recherche. Certains sont pratiques (localisation, durée…) et d’autres plus inspirant (envie de…, clientèle couple ou solo…). En réponse à ces 4 critères saisis avec quelques clics, l’internaute se voit proposer des idées de séjour qu’il n’aura qu’à découvrir.

ETFS - 201509 - Inteface Bulle2
Si le moteur, et la suggestion « graphique », sont réussis, l’interface reste résolument Web. A savoir qu’il faut scroller une fois ses choix faits pour accéder aux suggestions d’activités et de séjour. Rien de méchant, l’internaute commence à avoir l’habitude de ce comportement depuis le web de Val Thorens notemment !

Lyon, son aéroport et son moteur d’inspiration

La philosophie du site d’inspiration de l’aéroport de Lyon est autre. Là encore, il s’agit d’un moteur d’inspiration. L’internaute saisit quelques informations pratiques (date, budget) et quelques idées ou goûts pour son séjour (thématique, température à destination). Le moteur se charge de trouver les destinations et les dates de séjour les plus adéquats, toujours au départ de l’aéroport de Lyon.

On notera que derrière cette mécanique assez maline et inédite pour un aéroport se cache en fait HelloTrip – anciennement Grapy – moteur d’inspiration qu’on avait découvert ici même au printemps.

ETFS - 201509 - Inteface Lyon
Le service s’est plutôt surpassé au niveau de son interface. Une fois la recherche effectuée, on arrive sur une grande mosaïque aux couleurs chaudes présentant destinations et température à destination. Esthétiquement, c’est une véritable invitation au voyage. L’ergonomie plutôt flat témoigne d’un usage avoué d’inspiration : l’interface est avant tout destinée aux écrans tactiles qu’on utilise dans son canapé. Et si l’on scrolle parmi les offres, la barre de recherche reste affichée en permanence sur la gauche de l’écran. Pratique !

Au final, on retient quoi ?

Tout le monde est bien d’accord. Les moteurs inspirationnels sont l’un des incontournables de l’information touristique. Ils correspondent bien à un moment particulier de la recherche de séjour. Mais ils restent difficile à alimenter en audience.

La recherche d’informations pratiques est définitivement l’apanage des moteurs de recherche, à se demander d’ailleurs à quoi sert encore la page d’accueil d’un CDT. L’inspiration – celle à laquelle prétend répondre la Marne – intervient plus tard une fois que la destination est identifiée. C’est d’ailleurs ambigu. Il me faut savoir que je veux faire un voyage dans la Marne pour utiliser ce site… N’aurais-je pas trouvé auparavant l’information que je cherche, lors de ma recherche sur Google ? L’utilité du site d’inspiration départemental pose question dans le parcours client, s’il n’est pas affilié à une campagne publicitaire… Ou utilisé uniquement en fidélisation.

Le site de Lyon est différent. L’aéroport de départ étant une contrainte plus qu’un « goût », le site d’inspiration peut répondre à un vrai besoin. Il y a de toutes façons un réel besoin pour les plateforme d’aéroport de sortir de l’information purement pratique et de « provoquer » le voyage. Ce site est une première solution et tend à démontrer que les aéroports aussi ont leur mot à dire sur le loisir pur. Si les acteurs du transport commencent à proposer des idées, la concurrence d’audience s’annonce sévère !

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.
Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...