23 mars 2017

#StartUp : At The Corner veut réconcilier hôtellerie et économie collaborative !

Qu’on le veuille ou non, les collaborations entre économie collaborative et industrie hôtelière traditionnelle vont se multiplier dans les années à venir. On a déjà parlé des usages liés à l’exploitation des parking… mais la tendance de fond va beaucoup plus loin !

At The Corner, la start-up dont on va parler aujourd’hui, se veut le lien entre une économie traditionnelle toujours bouleversée et une économie du partage en pleine explosion. Le principe rejoint celui initié par Hyatt et OneFineStay sur Londres en milieu d’année :
Les locataires Airbnb n’arrivent pas toujours en ville à des heures décentes et peuvent profiter des meilleurs prix des vols nocturnes. De leur côté, les hôtes ne sont pas toujours disponibles pour accueillir les nouveaux visiteurs, contraintes professionnelles obligent.

Screen Shot 11-26-15 at 04.51 PM
At The Corner se pose en intermédiaire entre loueurs et locataires et propose de profiter de tiers-lieux pour la remise des clés de sa location entre particuliers. Et quel meilleur tiers lieu qu’un hôtel dont le métier est avant tout l’accueil et qui est souvent ouvert 24h/24h ? Ainsi, la start-up propose aux hôteliers de s’immiscer dans le monde de la location entre particuliers par le biais du service. Au delà de la remise des clés, cela peut-être pour ces derniers l’occasion de pousser des prestations complémentaires (restauration, spa…) dans une logique de Hub de services qu’on a déjà évoqué ici.

Bref, si le nouvel écosytème de l’hébergement est bien en train de se mettre en place dans les grandes villes du monde, un service comme At The Corner pourrait constituer un liant de choix entre les différents acteurs du secteur.
Pour en savoir plus, on vous propose une courte interview de Pierre-Julien Crovisier, fondateur de At The Corner, qui détaille la naissance et les ambitions de sa plateforme :

eTourisme Feng Shui : Comment est née l’idée de At The Corner ?
Pierre-Julien Crovisier : Je suis hôte sur Airbnb – et même Superhost, pour les connaisseurs – depuis plus de 2 ans maintenant. Comme toutes les personnes qui louent leurs logements, j’ai rencontré la problématique de la gestion des clés. Après avoir demandé à mes amis et voisins (qui comme moi ont des contraintes professionnelles et personnelles), j’ai cherché des sociétés qui pouvaient m’aider. J’ai découvert 2 concepts :

1. Les services de conciergerie qui proposent d’envoyer une personne dans le logement pour accueillir les voyageurs ; Super ! je me suis dit au début, sauf que les tarifs commencent à 20€ et vont jusqu’à 60 €, qu’il faut réserver plusieurs jours à l’avance pour être sûr d’avoir une personne disponible et en plus, que si les voyageurs sont en retard, il faut réserver et payer à nouveau !
2. Les startups qui travaillent avec les bars et restaurants de quartier afin que ce soit ces commerces de proximité qui servent de points de dépôt/retrait pour les clés ; Encore super ! sauf que les bars et restaurants ont des horaires d’ouverture, que l’accueil par un serveur peut ne pas être au top (surtout aux heures de rush) et en plus, qu’aucune société ne propose cela en France pour l’instant.

Ce manque de service satisfaisant a été à la base du concept de At The Corner. Puis, en rencontrant des hôtes, je me suis rendu compte qu’on était nombreux à partager les mêmes problématiques. J’ai donc commencé à travailler sérieusement sur ce projet.

eTFS : Comment décririez-vous votre concept en 3 points ?
PJC : At The Corner propose des services de gestion clés :
– disponibles 24h/24 7j/7,
– réservables à tout moment – oui, oui, même 5 minutes avant de déposer les clés,
– abordables – 10€ pour un Check-In ou un Check-Out.

eTFS : Comment est accueilli le produit du côté des hôteliers ?
PJC : At The Corner est accueilli de manière bien différente selon les hôteliers.
Certains considèrent que devenir partenaire At The Corner serait aider la location de logements entre particuliers. Cela est donc hors de question. D’autres trouvent l’idée intéressante, mais ne veulent pas être les premiers à franchir le pas.
Enfin, d’autres professionnels de l’hôtellerie ont compris que « l’économie collaborative » est une tendance de fond. Par conséquent, ils souhaitent s’y adapter. De plus, ils ont conscience qu’un marché existe pour des services de conciergerie dédiés à la location de logement entre particuliers. Ils sont donc favorable à ouvrir leurs services complémentaires à l’hébergement.

eTFS : Vous prônez la collaboration entre « économie collaborative » et hôteliers traditionnels. A votre avis, comment se dessine l’avenir du secteur ?
PJC : Selon moi, les acteurs traditionnels et les services de « l’économie collaborative » vont se rapprocher de plus en plus. En effet, en seulement quelques années, les services collaboratif ont réussi à bousculer les modèles établis. Cependant, les acteurs historiques ne vont pas attendre sans réagir. Ils souhaitent bien évidemment que la loi encadre ces nouveaux usages, mais ils commencent également à comprendre qu’il est temps de préparer l’avenir en s’adaptant à l’évolution des marchés.
Cela est vrai pour l’hébergement, mais plus largement, pour tous les domaine d’activité.

eTFS : C’est quoi le modèle économique derrière tout ça ?
PJC : En plus du développement du site internet et de la recherche de partenaires, At The Corner assure la sécurité des prestations réservées en ligne grâce à :
– une garantie concernant les biens confiés à nos partenaires,
– des procédures efficaces.
Afin d’expliquer l’importance des procédures, je vous propose de prendre des exemples. Dans le cas de la gestion de clés, elles permettent de ne communiquer ni l’adresse du logement en location, ni même le nom de l’hôte, au Corner. Les clés ne sont donc pas stockés avec ces informations. Autre exemple avec le stockage de bagages : nos process garantissent que le service pourra être réalisé quelques soit le réceptionniste présent et que l’hôtel aura la capacité de garder les bagages.
Pour tous ces éléments, At The Corner prélève une commission sur chaque service réservé via le site internet atthecorner.fr.

eTFS : Quelles sont les prochaines étapes de développement ?
PJC : Nous souhaitons nous développer à Paris pendant encore quelques mois. Nous allons donc notamment augmenter le nombre de Corners. Nous sommes déjà en discussion avec plusieurs hôtels et nous échangeons également avec des groupes hôteliers importants.
Une fois Paris couvert, nous nous étendrons aux villes et lieux touristiques majeurs de France, avant de nous tourner vers l’international.

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.
Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...