23 août 2017

#StartUp : Links & Go vous promet de ne plus voyager seul

Encore une fois, la rencontre à le vent en poupe ! On ne redira pas à quel point l’écosystème du voyage, et surtout sa communication, est en train d’être profondément modifié par un « retour à l’humain »… mais nombreuses sont les start-ups et les grands comptes à avoir compris ce besoin et à chercher des moyens plus ou moins originaux d’y répondre.

La start-up du jour, Links & Go, s’est également penché sur cette question, et propose comme réponse simple de ne plus voyager seul ! Links & Go se plugge sur des voyages déjà organisés (un lieu, une date, souvent en version club ou à l’international) et propose d’entrer en contact avec d’autres voyageurs participants au même séjour aux mêmes dates. Pas de but en particulier : il peut s’agir de faire connaissance avant de résider au même endroit, d’organiser des activités communes sur  place, de choisir ses places dans l’avion ou de partager un transfert vers l’aéroport. Libres aux voyageurs de définir les conditions de leur rencontre par le biais de Links & Go.

Même si la start-up s’en défend, on fera forcément le parallèle avec un Wombee qu’on a déjà présenté ici. La plateforme normande proposait de mettre en relation les clients d’un même hôtel pour partager une passion ou un intérêt professionnel. En se positionnant sur les grandes vacances, les clubs ou les tour-operators, Links & Go va plus loin dans la « rencontre ». Pas que la mécanique soit foncièrement différente – une rencontre reste une rencontre – mais le positionnement Loisirs et les séjour long-courrier offrent des possibilités d’interaction entre touristes bien plus nombreuses, de l’organisation pratique au partage de bons plans.

D’ailleurs, Links & Go se positionne en quelques sortes sur le marché du « Carnet de voyage », avec une approche assez maline. Les rencontres organisées sur Links & Go peuvent être l’occasion d’échanger avec des habitués d’une destination ou d’un « Village » et donc connaître à l’avance les bons plans, activités ou points de vue immanquables d’un séjour. La plateforme peut ainsi servir de recrutement d’ambassadeurs de façon assez simple… voire faire rentrer certains des clients touches dans une logique de co-construction. Si vous vous souvenez des 4 types de communauté d’utilisateurs qu’on évoquait en décembre, Links & Go peut-être l’outil d’animation qu’il manque à certains acteurs des loisirs pour entamer la construction de cette mécanique  !

ETFS - 201601 - Links&Go ScreenShot
L’immense avantage de Links & Go est qu’il semble avoir parfaitement compris l’environnement dans lequel il évolue. Nombreux sont les voyageurs à vouloir nouer des contacts pendant leurs vacances, mais pour autant cette prise de contact doit se faire sans efforts. Aussi, la start-up n’entend pas gaspiller temps et budget à tenter de séduire une masse critique de voyageurs. Links & Go se veut une plateforme B2B et propose donc ses services aux Agences de Voyages et Tour Operators, en tant que service annexe de leurs prestations habituelles. Il est en effet plus facile de réunir sur un réseau des clients déjà identifiés par un professionnel et participants au même séjour – les séjournants d’un hôtel club par exemple – que d’essayer de retrouver et séduire ceux-ci individuellement sur le Net. De ce point de vue, Links & Go avance sainement et n’a besoin que de démocratiser son approche.

C’est Mathieu Lemonnier, fondateur de la start-up, qui se livre à eTourisme Feng Shui le temps d’une interview :

eTourisme Feng Shui : Comment est née l’idée de Links & Go ?
Mathieu Lemonnier
: Links & Go est tirée d’une expérience personnelle, peut être même d’une frustration que j’ai vécue plus jeune lors d’expériences de colonies de vacances notamment. Même si je suis de nature sociable et plutôt empathique, j’ai été souvent mal à l’aise à l’idée de partir sans connaître quiconque, malgré tout, j’ai eu la chance de partir chaque année. Hors si il y a bien un moment dans l’année où on peut faire facilement et rapidement des rencontres, c’est bien en vacances… Voyant qu’il n’existait pas grand chose à côté des forums et n’ayant recensé que peu d’initiatives dans ce domaine, nous nous sommes lancés.

eTFS : Comment décririez-vous votre concept en 3 points ?
ML : Nous nous positionnons aujourd’hui comme un partenaire digital des voyagistes. Nous offrons un outil social et des capacités de développement à fort potentiel pour les aider dans leur transformation digitale. Le concept reste simple : Nous proposons aux participants d’une même expérience touristique (séjour, circuit, colo,etc) de pouvoir créer du lien avant le départ. Même si la plateforme est accessible avant – pendant – après, c’est surtout entre la réservation et le jour J que l’on voit le plus de gens se connecter et échanger entre eux.

Les utilisateurs ont la possibilité de consulter la liste et les profils des participants, d’échanger publiquement avec le groupe et aussi de manière plus privée individuellement. Pour le voyagiste, les bénéfices sont une meilleure cohésion de groupe, des niveaux de satisfaction et fidélisation améliorés. Dans certains cas une optimisation des ressources du service client.

eTFS : On a déjà parlé de Wombee et de ses « rencontres » en hôtels sur ce site. Comment vous différenciez-vous de cette autre start-up ?
ML : Wombee est une startup intéressante qui n’est absolument pas concurrente. En effet, même si le concept initial est de connecter les gens entre eux grâce à une application. Eux ciblent exclusivement les hôteliers, avec une stratégie commerciale d’aller d’abord vers les indépendants. Leurs usagers sont aussi beaucoup plus des professionnels, durant leur séjour.

eTFS : Quelles sont d’après-vous les demandes des touristes en matière de « rencontres » ?
ML : Nous avons assez vite remarqué que les utilisateurs s’appropriaient de manière différente la plateforme selon leur mode de vacances. Certains s’arrangent entre eux pour partager un covoiturage, ou se mettre à côté dans le car, le train ou l’avion. D’autres échangent les photos, des guides de voyage ou des bons plans.
Concernant les voyages, beaucoup parlent de leurs expériences passées, de leurs attentes et du rapport à la marque (l’enseigne de voyage qu’ils ont choisi). Notre concept favorise clairement l’émergence d’ambassadeurs !

eTFS : C’est quoi le modèle économique derrière tout ça ?
ML : En échange de créer un espace, pouvant disposer de toute l’offre, totalement dédié à la marque du voyagiste et évolutif; nous facturons au voyagiste un prix forfaitaire annuel qui dépend du nombre de clients et de séjours. Evidemment le service reste gratuit sur simple inscription pour l’utilisateur final, le vacancier. Sans publicité ni revente de données.

Depuis la création, nous travaillons sur fonds propres et financements clients. Nous sommes une petite équipe de trois personnes qui grossira progressivement. La startup est soutenue et hébergée à l’accélérateur parisien Le comptoir de l’innovation.

eTFS : Quelles sont les prochaines étapes de développement ?
ML : Bien sûr, notre métier reste le développement informatique de la solution.
Aujourd’hui, notre priorité est d’être reconnu et bien positionné sur notre marché. Nous allons à la rencontre des acteurs touristiques pour l’instant français dans quelques niches bien précises : les séjours sportifs – linguistiques – d’aventure, les circuits de voyage, les autotours, les colonies et clubs de vacances et enfin les croisières.
Notre premier client l’UCPA, depuis Février 2015, nous apporte aussi une bonne crédibilité et notoriété dans le milieu.

A propos François Houste 418 Articles
Ange Gardien Numérique Ancien journaliste et chef de produit en hébergement digital. Aujourd'hui Directeur Conseil au sein d'une agence marketing. François travaille avec ses clients à mieux appréhender la révolution numérique et son impact sur le quotidien. Technophile, enthousiaste, nourri de web, de fun et de musique.
Faire réfléchir, plutôt que faire réagir...